Dans la distribution alimentaire, la gestion des rayons frais libre-service revêt de multiples enjeux : rentabilité économique, sécurité alimentaire, image de marque… Voici quatre actions à mener pour en optimiser le fonctionnement  dans vos magasins.

Mieux anticiper les DLC

L’une des priorités au rayon frais, c’est d’assurer un suivi scrupuleux des dates limites de consommation. Il en va de la sécurité alimentaire des consommateurs et de l’image de l’enseigne. Il est donc primordial pour les employés de rayon de votre magasin de maintenir une bonne gestion des produits frais : retrait des DLC dépassées, promotion sur les DLC courtes… Seulement voilà : les rayons comptent d’innombrables produits, les employés ne sont donc pas à l’abri de quelques oublis. Et ces manquements peuvent avoir de lourdes conséquences…

gestion rayons frais Libre-Service

Pour faciliter la gestion des rayons frais libre-service et assurer le retrait de toutes les marchandises périmées, il est intéressant de digitaliser le suivi des DLC. Aujourd’hui, des solutions digitales existent, et elles sont de plus en plus abordables. Les applications comme zest HACCP, par exemple, permettent de gagner en fiabilité et en sérénité.

Comment ces outils fonctionnent-il ? Chaque jour, les employés de rayon reçoivent des alertes sur les tablettes mises à leur disposition. Ces dernières les informent des DLC dépassées et des dates proches. Vos collaborateurs ne manipulent que les produits concernés : finie la vérification compliquée et chronophage des DLC de tous les rayons frais libre-service.

Limiter le gaspillage alimentaire

gestion rayons frais Libre-ServiceLa grande distribution mène depuis plusieurs années un combat obstiné contre le gaspillage alimentaire. Pour ce faire, les distributeurs intègrent des pratiques anti-gaspillage dans la gestion du cycle de vie des produits. Ce sont en moyenne 5,4 actions qui sont mises en place par magasin (dons des invendus à des associations, meilleure gestion des stocks, recentrage des assortiments…). L’une des pratiques plébiscitées concerne justement les produits frais en vente en libre-service. Il s’agit du marquage des produits à date courte. 92 % des acteurs de la grande distribution le pratiquent Ils diminuent ainsi la casse, sauvegardent une partie des marges et améliorent la satisfaction de la clientèle.

Seule ombre au tableau : ce marquage des produits à DLC courtes nécessite une gestion irréprochable des dates. Un suivi pas si facile à réaliser pour les points de vente. Sur le terrain, seuls 51 % des distributeurs réalisent un marquage par jour ou par semaine…

La digitalisation du suivi des dates facilite le marquage. Et permet surtout de le faire avec régularité. Avec une gestion optimale des DLC proches, vous pourrez mettre en place des promotions de façon quotidienne et ainsi limiter le gaspillage alimentaire.

Simplifier les auto-contrôles

Respecter la réglementation liée aux auto-contrôles c’est bien… Conserver une trace des contrôles effectués, c’est mieux. Pourtant, bon nombre d’acteurs du secteur consignent encore leurs auto-contrôles sur papier. Une méthode peu fiable : ces feuilles peuvent devenir illisibles, se perdre ou comporter des erreurs. Une situation problématique en cas de contrôle sanitaire.

L’idéal est d’enregistrer les relevés sur un support digital pour s’assurer de retrouver les informations au besoin. Les applications telles que zest HACCP simplifient le maintien d’un contrôle qualité et d’une traçabilité infaillibles : les relevés sont enregistrés sur une même interface, avec les mêmes référentiels, même lorsqu’ils sont réalisés par différents employés. Vous accéderez ainsi facilement à toutes les informations liées aux auto-contrôles (température des réfrigérateurs, heure du dernier nettoyage…). Au passage, vos collaborateurs gagnent en professionnalisme et la satisfaction client s’ améliore.

Respecter la charte fraîcheur

Pour optimiser la gestion de vos rayons frais libre-service, il est important de toujours respecter votre charte fraîcheur. Cette dernière vous impose de retirer des rayons les produits alimentaires quelques jours avant la fin de leur DLC. Ainsi, vous vous assurez que les clients puissent consommer les denrées pendants plusieurs jours avant qu’ils périment. Car, si le client se voit contraint de consommer le produit le jour-même à cause d’une DLC trop courte, il pourrait être mécontent et se retourner contre l’enseigne.

Pour éviter ces situations, mieux vaut mettre un point d’honneur à respecter vos engagements. Ces derniers sont garants de votre sérieux quant à la qualité des produits en vente dans votre magasin. Alors, pour faciliter ce travail (et garder une bonne image), nous vous recommandons de faire confiance à une application de gestion. Celle-ci facilitera la saisie des denrées alimentaires, grâce au scan des EAN13. Vous serez ainsi sûr de suivre les dates efficacement et de retirer les produits au bon moment.

De plus, avec une solution digitale, vous contrôlerez plus facilement les conditions de stockage et de conservation des produits frais pour garantir leur fraîcheur. Le fait de digitaliser toutes les informations produits vous aidera à tenir vos engagements qualité : affichage des DLC, origine des produits, maîtrise de la chaîne du froid…

La bonne gestion d’un rayon frais nécessite beaucoup de rigueur et de suivi. Forcément complexe, elle peut être optimisée grâce à l’utilisation d’outils digitaux. Ces derniers permettent bien sûr une meilleure traçabilité. Mais ils facilitent aussi les opérations, le respect des procédures  en éliminant certaines sources d’erreurs et des manipulations inutiles.

Christophe André

Par Christophe André, le 18/02/2019

Share This